Qu'est-ce que le tantrisme ?

 

UNE VOIE VERS L'EPANOUISSEMENT

 

Le symbole de l'union du yin et du yang

 

 Philosophie, religion, art de vivre, de penser ? Le tantrisme échappe à toutes les classifications occidentales. Voire orientales, car il y a autant de tantrismes que d'enseignements. Quelques principes fondamentaux reconnus par la plupart d'entre eux permettent cependant de le caractériser. L'image ci-dessus représente symboliquement l'union de Shiva et de Shakti, le principe masculin (le lingam), dressé, et le principe féminin, (la yoni) qui l'accueille. Ils sont toujours révérés dans un monde indien où le tantrisme est cependant occulté, alors qu'en Occident, il a connu une véritable renaissance.

Points de repère

Issu d'une longue tradition indienne, le tantrisme dont aucun élément historique ne permet de préciser l'origine, n'apparaît en tant que tel qu'à partir du IVe siècle de notre ère, pour ne vraiment s'épanouir que du VIIIe au XIVe siècle. Il tire ses enseignements du brahmanisme puis de l'hindouisme, et, dans sa phase ultime, celle qui correspond à son apogée (avec ses textes fondateurs), du bouddhisme. Sa tradition se transmet ensuite discrètement jusqu'au XXe siècle, quand des occidentaux la retrouvent pour l'importer dans leurs pays en la modernisant, parfois sans tenir compte de sa lointaine histoire. Ils y ajoutent souvent de la psychologie, de la psychanalyse, de la sexothérapie... pour lui donner plus de crédibilité. et toucher un plus vaste public. Très controversé, Osho est devenu une grande figure de ce "nouveau" tantrisme. Plus que jamais, le tantrisme actuel est multiple, touche à des domaines de plus en plus variés, mais sert ausi de prétexte à de nombreuses dérives tant sexuelles que sectaires.

L'énergie

Pour le tantrisme, une même énergie parcourt l'être humain, le monde et l'univers. L'infiniment petit est une image de l'infiniment grand, si bien que chacun a la possibilité de trouver en lui le moyen de développer cette énergie, de l'équilibrer, et d'entrer ainsi en harmonie avec ce qui l'entoure. Il ne s'agit donc pas plus d'attendre de  l'extérieur une réponse à ses questions, que de dominer le monde. Cette énergie apporte force et bonheur, non pas dans un au-delà inconnu, mais sur terre, au cours de l'existence. Le sens le plus commun du mot "tantra" est "tisser des liens", c'est-à dire s'opposer à toute exclusion, et au contraire, accepter les différences, car si une même énergie parcourt tous les êtres et les réunit, le plus souvent à leur insu, chacun d'eux est unique. Pour ressentir cette énergie et la développer, des exercices de respiration, de méditation, de massages offrent une voie longue, mais accessible à tous. Le tantrisme est une philosophie du bonheur.   

Le respect

Le tantrisme respecte toutes les croyances, et refuse de juger les uns ou les autres, que ce soit sur leurs idées, leur apparence physique, leur âge, leur richesse,  leur mode de vie, leur orientation sexuelle, leur intelligence... Le tantrisme moderne insiste sur l'égalité entre l'homme et la femme, sur leur complémentarité, chacun d'eux comportant une part de l'autre. Chacun est invité à progresser à son rythme, à définir ce qu'il peut ou non accepter. Il est aussi invité à ouvrir son coeur et son esprit aux autres, et à se libérer des entraves  (tabous) qui l'enferment dans une prison morale et spirituelle. Cette découverte est individuelle, mais une pratique solitaire est si longue et si difficile qu'un (une) partenaire est indispensable pour progresser efficacement

Le dépassement  de la dualité

La dualité étant perçue comme source de souffrance, le tantrisme invite à la dépasser. La dualité entre l'homme et la femme par exemple, aboutit, dans la plupart des traditions, à privilégier l'homme au détriment de la femme ; cette dualité s'exprime aussi entre un corps déconsidéré, souvent jugé "honteux" et un esprit systématiquement valorisé, entre un réel paré de toutes les vertus "scientifiques", et un imaginaire considéré comme fantaisiste et peu fiable... Le but du tantrisme n'est pas de détruire le corps, comme le font les ascètes de diverses religions, mais au contraire de l'utiliser dans sa capacité à apporter d'abord du plaisir, ensuite du bonheur. Il s'agit d'une voie individualiste qui ne propose pas plus de changer le monde que la société. Mais cela n'a rien d'un laxisme, car la motivation ultime, l'extase, n'est jamais certaine, jamais programmable, et la pratique demande des efforts et des exercices... qui doivent s'inscrire dans le plaisir, non dans la souffrance.

La liberté

Cherchant à libérer chacun de tabous qui gâchent son existence, le tantrisme n'est pas là pour en imposer d'autres, à la manière d'une secte. En raison de son aspect libertaire, il a souvent été attaqué par les autorités, ce qui explique que pendant des siècles, il n'ait survécu que secrétement, dans des endroits retirés, se transmettant de maître à élève, d'homme à femme, de femme à homme et ainsi de suite. Il ne s'agit pourtant pas plus de ressasser des souvenirs, de glorifier le "bon vieux temps", que de vivre dans l'espoir de jours meilleurs, voire d'un paradis aléatoire. Il s'agit de profiter au mieux du moment présent, en oubliant ses éventuels tracas pour acquérir une vacuité d'esprit propice au laisser aller et à la diffusion de l'énergie. C'est pour cela aussi que les considérations matérielles (financières par exemple) devraient être secondaires. Libre à chacun de manger comme il l'entend, d'aimer comme il le souhaite, le corps imposant toujours ses limites ! C'est en cela que le tantrisme est ouvert à tous.

Le bonheur

Sans croire naïvement que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes, le tantrisme pense que si tout être humain connaît la souffrance, il lui est possible aussi de trouver sur terre un bonheur qui n'est donc pas réservé dans l'au-delà ,à des élus qui y seront d'autant plus récompensés qu'ils auront souffert au cours de leur existence terrestre. En ce sens, le tantrisme est un art du bonheur, et du bonheur immédiat.

voir aussi (cliquez) : Amour et plaisir sexuel, Les 5 M, Laissez allerLe partage de l'énergieShiva, Le septième ciel, RégimeChassez le naturelTantra et sexualité